Écrit par :
le : 29 juil 2014
Dans :

#jesuisuncheval, les pubards d’Hermes pètent un plomb

#jesuisuncheval , la nouvelle campagne digitale d'Hermès

J’aurais préféré être un poney… mais bon…

Nous n’avons pas besoin de vous présenter la maison Hermès, une grande marque de luxe française dans les domaines de la maroquinerie, du prêt-à-porter, de la parfumerie ou encore de l’horlogerie. La marque qui appartient encore majoritairement à ses héritiers était à l’origine une manufacture de harnais et de selles pour chevaux.
La marque a donc toujours été proche de l’univers équin, il suffit d’ailleurs de s’attarder sur le logo pour le comprendre. Cette proximité a toujours était revendiquée, notamment, avec une de ces campagnes pour promouvoir ses produits en 2011.


On l’a bien compris, le cheval c’est leur dada (désolé, je devais la placer…)
Oui, mais de là à créer une campagne de communication où des comédiens/artistes/danseurs se prennent pour des chevaux, et qui conclut par #jesuisuncheval… On est en plein dans du grand n’importe quoi, du grand WTF.
D’accord, c’est décalé, artistiquement jolie, et digital, forcément avec l’utilisation d’un Hashtag, mais où est l’intérêt d’une telle campagne de communication?

En tout cas, au sein de la profession, sur Internet, et notamment sur les réseaux sociaux, les réactions sont nombreuses, bonnes mais surtout mauvaises…
La campagne semble être trop élitiste ou décalée pour pouvoir réellement toucher le grand public. C’est sûr que la ménagère va avoir du mal à s’identifier… Tout comme la « bourgeoisie » d’ailleurs. Le résultat d’une telle campagne va donc forcément être mitigé.

Je pense qu’il y a une phrase qui peut résumer parfaitement cette campagne digitale : Parfois le génie créatif reste incompris.

Allez en bonus, voici notre contribution (pige) pour la campagne marketing d’Hermès :

Et vous, vous en pensez quoi ?




    • il y a 2 commentaires :
    • vulgar a dit :

      « La campagne semble être trop élitiste ou décalée pour pouvoir réellement toucher le grand public. C’est sûr que la ménagère va avoir du mal à s’identifier…  »

      Ceci-dit Hermès, c’est pas non plus une marque tout public … à moins que vous ne connaissiez pas leurs prix -_-

      • Maxime a dit :

        Effectivement, le propos est un peu décalé, ce que je veux dire, c’est qu’en réalité, personne ne peut se sentir vraiment touché, intéressé par cette campagne… qui est à mon sens beaucoup trop farfelue.

    Laisser un commentaire